Visit Page
Passer au contenu

8 expériences à vivre lors d’un safari au Kenya

S’il y avait bien un voyage que nous rêvions de faire, c’était bien un safari au Kenya ! Olivier était déjà parti dans ce coin du globe pour faire l’ascension du kilimandjaro en Tanzanie. Cette fois, c’est au Kenya qu’on y a vécu de belles aventures qui devraient vous plaire et pourquoi pas, vous inspirer.
C’est parti !

1/ Orphelinat David Sheldrick Wildlife Trust à Nairobi

2/ Pirogue sur le lac Naivasha

3/ Safari à pied à Crescent Island

4/ Dormir dans la savane

5/ Visite d’un village maasaï

6/ Safari dans la réserve nationale du Masai Mara

7/ Prendre l’apéritif dans la savane

8/ Survol de la réserve nationale du Masai Mara

=> Infos pratiques

safari au Kenya

1/ Orphelinat David Sheldrick Wildlife Trust à Nairobi

Pour être complètement honnêtes, nous étions un peu sceptiques à l’idée de visiter un orphelinat animalier. La limite est parfois fine entre un véritable centre d’accueil d’animaux abandonnés et un cirque à touristes.
Mais nous avons été assez vite rassurés.

Le principe est assez simple : le public se rassemble autour d’une petite arène à l’heure du déjeuner et on attend que les éléphanteaux arrivent et réclament leurs biberons. A l’aide d’un micro, un des soigneurs prend le temps de nous expliquer le fonctionnement du centre et de nous présenter un à un chacun des éléphants.
Nous assistons à des scènes animalières cocasses : des tentatives de vol de biberons, des jeux, des roulades dans la boue… L’ambiance est bon enfant !

Si le coeur vous en dit, vous pourrez parrainer un des bébés éléphants en versant au centre un petit pécule mensuel.

2/ Pirogue sur le lac Naivasha

Ah le bateau… C’est toujours de nouvelles sensations que de changer de mode de transport, et la pirogue offre un déplacement doux et vivifiant. Et lorsqu’on vous montre qu’il y a un troupeau d’hippopotames juste à côté de vous, je vous prie de croire que l’immersion est totale !


Et puis la barque nous permet d’approcher les animaux et d’observer des scènes que l’on n’aurait pas vues depuis la berge : regarder les petits oiseaux se sécher les ailes sur une arbre perdu au milieu du lac, admirer le plongeon d’un aigle pêcheur….

Et nous nous dirigeons tout droit vers la presqu’île de Crescent Island !

3/ Premier safari au Kenya : rencontrer les animaux à pied

Sans aucun doute, le moment le plus fort du voyage et le tout premier safari au Kenya ! A l’origine, la presqu’île de Crescent Island n’était pas du tout habitée par les animaux. Mais pour les besoins du tournage d’Out of Africa, ils ont été implantés dans le décor et ils y sont restés depuis !

Comme aucun de ces mammifères ne représente un danger pour l’homme, nous nous retrouvons à faire un safari… à pied ! Quelle expérience incroyable que de se tenir à deux mètres d’une girafe et non plus d’observer mais d’expérimenter sa hauteur.
Dans les safaris en voitures, les animaux ne nous considèrent pas comme une proie, ainsi nous sommes en sécurité et ne ressentons aucune peur. Mais là, quand on est en pleine nature (et pas dans un zoo) aux côtés de l’animal, on éprouve des frissons de vulnérabilité.

Bref, à faire absolument !

4/ Dormir dans la savane

Nous avons toujours adoré camper en pleine nature, même en France. Mais à l’étranger, dans des territoires préservés, c’est un moyen incroyable d’appréhender la faune différemment. En vous couchant le soir, éteignez la lumière, et concentrez-vous sur tous ces différents sons qu’on ne prend pas toujours le temps d’écouter. Les cris des animaux occupent soudain tout l’espace. Rassurez-vous, si certains de ces sons ne sont pas très agréables, ils cessent souvent une bonne partie de la nuit…pour vous réveiller aux petites heures du matin !

5/ Visite d’un village massaï

Là encore, comme pour la visite de l’orphelinat d’éléphants, on avait quelques réserves : quelle est la part de folklore et d’authentique lorsqu’on visite un village massaï ?

Lors de notre arrivée, nous avons été accueillis par un villageois qui parlait très bien anglais et qui nous a guidés, racontés, expliqués. Les hommes, d’abord rassemblé autour de nous, ont effectué une de leur danse et leur chant traditionnel. J’avoue que c’était puissant. Puis nous sommes rentrée dans le village à proprement parlé, le guide nous a expliqué comment il était organisé, avec les cases, l’enclos à bestiaux. Il nous a même fait visiter sa petite maison et le choc culturel a fait son effet : l’absence d’ouverture – mis à part celle de la taille d’une meurtrière pour laisser échapper la fumée du petit feu – nous a plongés dans une obscurité quasi totale ! Puis les femmes ont été sollicitées pour chanter à leur tour un de leur chant. C’est vrai qu’à ce moment là, un petit malaise s’est emparé de nous, car elles avaient (selon moi) mieux à faire au village que de nous offrir une petite chanson. La fin de la visite s’est soldée inévitablement par une petite boutique constituée d’objets artisanaux réalisés sur place. Sachez que d’après l’homme qui nous a guidés durant cette excursion (et confirmé par notre guide-chauffeur du voyage) tout l’argent récolté va à la scolarisation des enfants du village. A vous de voir !

6/ Safari dans la réserve nationale du Masai Mara

Evidement, c’est le clou du spectacle ! Enfin il est là notre safari au Kenya ! Pouvoir approcher ces animaux sauvages, sans (avoir l’impression de) les déranger, c’est un rêve qui se réalise…

Nous pouvons passer des heures à les observer car comme je l’ai dit plus haut, le fait qu’on soit en voiture nous fait passer incognito auprès d’eux ! Il faut souvent s’armer de patience pour espérer croiser ces magnifiques créatures ou assister à une scène spectaculaire, une chasse par exemple. Les différents véhicules communiquent entre eux par radio pour s’indiquer la position des animaux et il faut avouer que c’est souvent un peu la course. On flirte parfois avec le règlement en sortant des pistes pour pouvoir les approcher au mieux.

Apparement on a eu une chance dingue, car on a pu voir les “big five” (le lion, le léopard, l’éléphant, le rhinocéros et le buffle) en 1h ! Alors, qui dit mieux ? Mais ce n’est pas tant cocher des cases qui est intéressant quand on fait un safari au Kenya ou ailleurs, c’est plutôt de prendre le temps de les observer, seuls ou quand ils interagissent, de comprendre leur comportement et leurs réactions. Le guide est une source précieuse pour répondre à toutes nos questions. L’animal le plus rare (et donc le plus recherché) est le rhinocéros. Notre guide a même décalé notre visite du village massaï pour qu’on ait la chance d’en voir un. Bon, il était loin. Très loin. Mais en zoomant sur la photo prise par le téléobjectif on l’a un peu vu.

Et puis entre deux rendez-vous avec un animal, on contemple le ciel qui se charge, on réalise en croisant des carcasses d’animaux qu’ici la vie et la mort cohabitent, que nous sommes en plein coeur d’un magnifique écosystème.

7/ Prendre l’apéritif dans la savane

Ce fut le cadeau du séjour !
Alors qu’on repartait pour une journée de safari dans la réserve nationale du Masai Mara, notre chauffeur-guide Wilson nous demande si ça ne nous dérange pas s’il emmène un ami à lui. Jusqu’ici tout va bien.
Mais alors qu’on était en plein brousse, vers 17h, Wilson arrête le véhicule en prétendant entendre un bruit pas normal. Il sort voir. Franchement, sortir de notre “camouflage” alors qu’on est (potentiellement) cerné par des animaux sauvages, on n’était pas tranquille-tranquille. Mais bon, après tout, il connait cet environnement mieux que quiconque. 5 min après avoir bidouillé un truc dans le coffre, il nous demande de sortir pour venir voir quelque chose. Euh… sérieux ?
Bon, on sort du 4×4, et là qu’est ce qu’on voit ?! Wilson avait dressé une petite table de pique-nique avec deux chaises, des chips et un bouteille de vin blanc !! Il nous a offert un apéro mémorable en pleine brousse, croyez-moi on s’en rappellera longtemps !

8/ Survol de la réserve nationale du Masai Mara

On peut repartir de la réserve nationale du Masai Mara en voiture, pour de longues heures de route sur une piste assez cabossée, ou alors plan B on prend un petit taxi-brousse volant qui nous amène en 1h directement à Nairobi. Le parc vu du ciel est grandiose et ça permet de se rendre compte de la couleur et du relief de cette terre si particulière. On vous laisse admirer !

Infos pratiques pour un safari au Kenya

On voulait terminer cet article sur une petite rubrique pratique pour tous ceux qui souhaiteraient partir faire un safari au Kenya.

safari au Kenya

Quels sont les vaccins nécessaires pour partir au Kenya ?

Nous nous sommes fait vacciner contre la fièvre jaune avant de partir et nous nous sommes protégés contre le paludisme, on ne sait jamais (manches longues et pantalons sont de mise contre les piqûres de moustiques)

Comment organiser son voyage ?

Certains voyages ne s’improvisent pas, l’ascension du Manaslu au Népal par exemple, alors on ne saurait que trop vous recommander de passer par un voyagiste comme Comptoir des Voyages.

Quel est le matériel indispensable à ne pas oublier ?

Nous sommes partis au mois de novembre et iI faisait assez froid au Kenya car nous étions souvent en altitude. Donc bien penser à s’équiper d’une polaire !

Et surtout, n’oubliez pas vos jumelles, sinon vous raterez une bonne partie du spectacle des animaux qu’on observe généralement de loin. Pour ceux qui veulent immortaliser ce safari au Kenya, équipez-vous d’un téléobjectif, vous ne serez pas déçus. Pour info, nous on en a loué un chez Objectif Location !

TOUS NOS ARTICLES EN AFRIQUE

Laisser un commentaire