Skip to content

Petit pays à la belle étoile

Je pars seule, je rejoindrai un groupe de marcheurs sur place. Besoin d’une parenthèse sportive au milieu d’une nature brute et ciselée. Envie de Cap-Vert.

Trek Cap-Vert
Cha d’Igreja – Santo Antão – Cap-Vert
Le programme est aussi simple qu’enivrant : marcher et dormir chez l’habitant sur le toit de leurs maisons, à la belle étoile.
Je suis à peine arrivée que l’aventure commence déjà : je découvre que mes bâtons de marche ont décidé de continuer le périple en restant dans l’avion. Je ne les récupérerai que le dernier jour. Good timing !
Notre petit groupe se constitue, nous serons sept.  Je forme avec notre guide Suzanne (dite Sou) la quote-part féminine du clan. Entre deux frères, deux amis, un habitué des circuits de randonnée, la convivialité s’installe d’emblée et la joyeuse bande est en marche.
Trek Cap-Vert
Cabo de Ribeira – Santo Antao – Cap Vert
Premier soir à Mindelo sur l’île de São Vicente, l’ambiance s’annonce : un vent léger et chaud, une douceur de vivre, des musiciens aux rythmes envoutants,  une plage superbe accueillant un terrain de football, espace incontournable du moindre village perdu dans la montagne comme nous le verrons plus tard.
Trek Cap-Vert
Mindelo – Sao Vincente – Cap-Vert
Le lendemain, après une bonne heure de traversée houleuse, nous atterrissons sur l’île de Santo Antão, petite terre volcanique dont les montagnes arides puis végétalisées sont les écrins de petits villages colorés.
trek Cap-Vert
Porto Novo – Sao Antao – Cap-Vert
Que le trek commence !
La marche permet l’immersion totale au cœur des populations, les rencontres sont directes. Pas de voitures pour nous séparer les uns des autres.
Ici, peu de route. Les gens marchent beaucoup, notamment les enfants qui font de longs kilomètres pour rejoindre leur école. Sou me raconte qu’ils ne comprennent pas ces touristes qui partent marcher loin de chez eux. Au Cap-Vert la marche n’est ni un sport, ni un loisir. C’est une nécessité.
trek Cap-Vert
Chá de Morte – Santo Antao – Cap-Vert
Après quelques heures de marche, nous arrivons au petit village d’Alto Mira. Le contact est immédiat, les enfants sont beaux, rieurs et adorent prendre la pause devant l’appareil photo.
Trek Cap-Vert
©Seb St Mitch
Alto Mira – Santo Antão – Cap-Vert
Ils sont curieux et excités par notre visite, on essaie de communiquer : il savent dire de façon scolaire « bonjour madame » , on éclate de rire, on se comprend.
Trek Cap-Vert
Alto Mira – Santo Antão – Cap-Vert
Pendant ce temps, les hommes jouent, imperturbables, à l’awalé local, l’ourri.
Trek Cap-Vert
Alto Mira – Santo Antão – Cap-Vert
Après une nuit fraiche à l’air libre, réveil à l’aube. On fait un brin de toilette, on enfile ses chaussures, on range matelas et duvets, et on repart !
On découvre l’agriculture à flanc de montagne, on passe dans des hameaux de trois maisons plus ou moins terminées, mais les enfants sont là, toujours joueurs, même avec de simples bidons.
Trek Cap-Vert
Santo Antao – Cap Vert
Nous dormirons ce soir dans l’école du petit village de Lagoa.
Trek Cap-Vert
Lagoa – Santo Antão – Cap-Vert
Comme tous les soirs, sitôt les hommes rentrés des champs, une partie de foot endiablée métamorphose ce petit village paisible dans une ambiance débridée !
Ils y mettent leur cœur et leur âme, et, même après une journée de labeur, ils donnent tout. On joue les supporters avec grand plaisir, le niveau technique est incroyable, le spectacle est grand.
Trek Cap-Vert
Lagoa – Santo Antão – Cap-Vert
Les deux frangins de ma bande osent la confrontation !
Trek Cap-Vert
Lagoa – Santo Antão – Cap-Vert
Une fois installés pour la nuit dans la salle de classe, Sou s’improvise maitresse d’école et nous donne un cours de créole de son pays.
Trek Cap-Vert
Lagoa – Santo Antão – Cap-Vert
Trek Cap-Vert
Lagoa – Santo Antão – Cap-Vert
Au fur et à mesure de notre avancée, les montagnes auparavant arides se couvrent d’un petit duvet végétal.
Trek Cap-Vert
Lagoa – Santo Antão – Cap-Vert
Les chemins construits à la main, sont parfois éprouvants, mais le spectacle qui nous entoure nous émerveille.
Trek Cap-Vert
Santo Antão – Cap-Vert
Bientôt nous distinguons un petit hameau à flanc de montagne.
Sou s’arrête à mes côtés et me dit « regarde bien » : elle siffle entre ses doigts deux fois. Au loin, sur le toit d’une petite maison, arrive une silhouette dont on distingue le linge blanc qu’elle agite. Sou recommence à siffler, sept fois. Elle se tourne vers moi et me dit : « je viens de nous commander sept bières ».
Trek Cap-Vert
Chã de Igreja – Santo Antao – Cap Vert
L’arrivée à Ponta Do Sol, l’arrivée à l’océan.
Trek Cap-Vert
Ponta do Sol – Santo Antão – Cap-Vert
Trek Cap-Vert
Ponta do Sol – Santo Antão – Cap-Vert
Un homme me voit sortir d’une petite boutique avec un awalé fraichement acheté.
Il m’invite à m’installer à ses côtés afin d’entamer une partie. Puis il commence à s’animer et à m’expliquer les règles en créole, je n’y comprends rien. Je tente de jouer, me trompe, il continue de me noyer dans un flot de paroles incompréhensible. Heureusement un badaud vient à mon secours. A la fin de la partie (qui dure 2 minutes), mon professeur me tend la main, bon joueur et me dit dans un français parfait « il va falloir t’entrainer ! ».
Trek Cap-Vert
Ponta do Sol – Santo Antão – Cap-Vert
Je n’oublierais jamais ce grand petit pays, la chaleur de ses habitants, leur humour, la beauté du décor.
Un jour c’est sûr, j’y retournerai.
Trek Cap-Vert
Ponta do Sol – Santo Antão – Cap-Vert
Retrouvez toutes mes photos du Cap Vert dans la galerie dédiée.

Comments are closed.

WordPress Image Lightbox Plugin