Skip to content

Shibuya m’était conté

Shibuya Japon
Carrefour de Shibuya

Célèbre pour son fameux carrefour gigantesque, où se croisent plus de 400 000 piétons chaque jour, Shibuya est également célèbre pour l’histoire vraie du chien Hatchi (mais siiii, le film avec Richard Gere) !

Le chien vient chercher son maitre quotidiennement à la gare de Shibuya, mais jusqu’à ce que (attention spoil) le maître décède. Le chien se rend à la gare pendant 9 ans, tous les jours, pour l’attendre alors qui ne viendra plus. Snif. Mais les vendeurs de brochettes le prennent en amitié et le nourrissent… jusqu’à sa mort. Bref.
Shibuya - Japon
Carrefour de Shibuya de nuit
Le quartier est à l’honneur dans le clip « panic station » de Muse qui a été tourné là bas, et Louise Attaque lui a dédié la chanson… « Shibuya Station ». Et nous, on l’a traversé !

Pas loin de cette agitation urbaine infernale, nous allons respirer un bon gros bol d’air pur au parc de Yoyogi, poumon vert de la capitale. A la fois très familial et bon enfant, il est prisé par les japonais qui viennent s’y reposer, pique niquer, s’y balader ou s’entrainer aux arts martiaux.
Shibuya - Japon
Fillettes jouant dans le parc de Yoyogi
Shibuya - Japon
Allée centrale du parc de Yoyogi
Shibuya - Japon
Etendue d’eau du parc de Yoyogi
Dans le templs du parc, les japonais aiment laisser quelques prières appelées « Ema » à l’intention des divinités. Cela consiste à faire une offrande de quelques Yen pour prendre une plaquette en bois, y inscrire ses vœux et l’accrocher parmi des milliers d’autres, à des panneaux entourant l’arbre sacré.
Shibuya - Japon
« Ema », petit panneau de bois contenant une prière
Shibuya - Japon
Détail de « Ema »
Shibuya - Japon
Hilary for president !
Certains ont des vœux très explicites 🙂 Malheureusement, cette prière n’a pas été exaucée pour les élections américaines de 2016… Espérons que les voeux d’amour et de santé retiennent plus l’attention des divinités japonaises…

Comments are closed.

WordPress Image Lightbox Plugin