Skip to content

Stupeur et tremblement (de terre) à Christchurch

1h53 du matin, réveil brutal, panique : notre van se balance extrêmement fort. Vite, trouver la cause pour réagir de manière adéquate.

Théorie n°1 : Le frein à main mal serré, nous dévalons la petite pente qui nous sépare de la mer. Mais depuis nos fenêtres, le paysage ne bouge pas.
Théorie n°2 : Des gamins jouent à agiter notre camion pour s’amuser. Au milieu de la nuit dans un petit camping sombre et isolé ? non.
Théorie n°3 : Le vent. Oui, une tempête doit se lever…
Tremblement de terre en Nouvelle Zelande
Le lieu du drame…
Rassurés par cette dernière hypothèse et par la diminution des secousses, nous nous rendormons… Mais reste un doute : un vent violent sans aucun bruit ? A moins que… Un tremblement de terre !
2h36,de nouveau réveillés en sursaut, on frappe violemment au carreau.
Le ranger du camping nous demande de remonter immédiatement notre van, car après le séisme, une alerte au tsunami lui a été communiquée par les autorités : nous devons nous éloigner de l’eau de toute urgence.
Lundi 14 novembre 2016 : nous apprenons au matin que nous venons de vivre un puissant séisme de magnitude 7.8, dont l’épicentre était situé à 200km de nous.
 
Tremblement de terre en Nouvelle Zelande
Les dégâts au réveil
Voilà de quoi introduire mon article sur Christchurch.
Car s’il y a bien une chose que nous savions avant de visiter la plus grande ville de l’île du Sud, de son nom maorie Ōtautahi, c’est bien qu’elle a subit de plein fouet le tremblement de terre meurtrier du 22 février 2011. Cette catastrophe coûtera la vie à 185 personnes.
Tremblement de terre Christchurch Nouvelle Zelande
Cet empilement de containers permet de sécuriser la rue d’éventuels effondrements d’un bâtiment pas encore rasé
Seulement nous ne pensions pas en voir encore les stigmates cinq ans plus tard : des ouvriers, des échafaudages, des zones entièrement rasées ou des bâtiments brisés et à l’abandon composent ce décor urbain.
Après avoir vécu notre petite expérience sismique, nous frissonnions à imaginer la puissance du tremblement.
 Tremblement de terre Christchurch Nouvelle Zélande
Pourtant, ce qui nous a peut-être le plus marqué en visitant Christchurch, c’est la joie qui se dégage de ses rues : de nombreuses œuvres d’art l’habillent, comme si, près de chaque cicatrice, la couleur venait panser la plaie encore vive.
Tremblement de terre Christchurch Nouvelle Zelande
La cathédrale anglicane de Christchurch dont le clocher a été complètement démoli par le séisme
Afin de continuer de croire et de prier, une cathédrale « de transition » a été inventée par l’architecte japonais Shigeru Ban.
Si elle est appelée ici The Cardboard Cathedral (la cathédrale de carton), c’est  car sa structure est en tubes de carton.
Tremblement de terre Christchurch Nouvelle Zelande
Vu de l’intérieur, on distingue à merveille les tubes de cartons
Face à cette église provisoire se trouvait le bâtiment de la Canterbury Television (CTV) qui s’est écroulé pendant le tremblement de terre. Sur ce nouveau terrain vague, 185 chaises blanches. 185 chaises vides pour représenter l’absence de chacune des victimes. Un mémorial sobre et poignant.
Tremblement de terre Christchurch Nouvelle Zelande
Un petit panneau invite à choisir une chaise et à y rester aussi longtemps que souhaité.
J’entame la discussion avec un homme qui passe la tondeuse entre les allées de cette oeuvre fantomatique.
– « Vous êtes volontaire ? » lui dis-je
– « Disons plutôt que c’est à moi d’en prendre soin, c’est moi qui l’ai créé… »
Tremblement de terre Christchurch Nouvelle Zelande
L’artiste a accepté de poser pour moi
Plus loin, l’ancien centre commercial, entièrement démoli en 2011, reprend vie sous la forme d’un multitude de containers. Et si on aurait pu s’attendre à une triste accumulation d’infrastructures provisoires, on y découvre un quartier moderne, fluo et branché.
Nous continuons notre déambulation dans cette ville naufragée, et à chaque fois que notre regard se pose sur une ruine, une œuvre vient attirer notre attention, comme un joyeux clin d’œil.
Tremblement de terre Christchurch Nouvelle Zelande
Tremblement de terre Christchurch Nouvelle Zelande 
Bref, une visite qui laisse de quoi méditer…

 

 

Comments are closed.

WordPress Image Lightbox Plugin